Nourrir son prochain, une bouche à la fois

De l’extérieur, la maison du 1947, boulevard Bastien ressemble aux autres du quartier. Mais une fois à l’intérieur, on comprend vite qu’elle est bien spéciale : c’est là où prend vie la chaîne de bonté d’Amélie et Frédérick, Service d’entraide.

AMELIE&FREDERICK-6319

Depuis sa fondation au début des années 1990, l’organisme créé par Normand et Berthe Veilleux, alors affilié à la Société Saint-Vincent de Paul, soutient les plus démunis de Neufchâtel-Est et de Saint-Émile en leur fournissant de l’aide alimentaire. D’année en année, l’organisme s’est développé au rythme des besoins du secteur, jusqu’à offrir un service complet d’aide alimentaire qui comprend trois distributions mensuelles, ainsi que des paniers de Noël, entre autres. L’organisme offre également un service de dépannage matériel et financier. Au cours de la dernière année, ce sont 3 605 bouches qui ont été nourries grâce à Amélie et Frédérick, Service d’entraide.

Afin d’aider le plus grand nombre possible de résidents du secteur, l’organisme reçoit tout au long de l’année des denrées de Moisson Québec, en plus de celles recueillies dans le secteur durant la période des Fêtes. Dans une salle spécialement aménagée à cet effet au sous-sol de la maison, l’équipe trie les denrées reçues à chaque livraison, en plus d’y préparer les prochaines distributions.

Une équipe dévouée

Il serait impossible pour l’organisme d’offrir tous ses services sans l’aide de généreux partenaires. Que ce soit pour l’achat de produits frais ou d’équipement ou pour l’organisation d’activités, le service d’entraide peut compter sur les commerces, les élus, les églises et les bénévoles du secteur. Mais le magasin de meubles usagés Au Revend Dons, situé au 1926, boulevard Bastien, demeure sa principale source de revenus.

Malgré tout, les besoins augmentent plus rapidement que les revenus. C’est pourquoi Diane Dion, présidente du conseil d’administration, se dévoue corps et âme pour trouver de nouvelles sources de financement, mais surtout pour faire rayonner Amélie et Frédérick, Service d’entraide dans tout le secteur.

Pour bien mener à terme tous les projets entrepris, le service d’entraide peut compter sur le dévouement exceptionnel de Noëlline Bérubé, coordonnatrice, qui veille à ce que les activités suscitent le plus d’intérêt possible. D’ailleurs, elle mise beaucoup sur l’installation d’une bibliothèque communautaire pour les usagers. Pour elle, s’occuper du service d’entraide et aider son prochain, « c’est une mission de vie ».

Afin d’assurer le bon fonctionnement des activités, l’organisme requiert de chaque usager six heures de bénévolat par mois. En échange, les usagers repartent avec plus de produits frais, principalement achetés par l’organisme avec les fonds qu’il a recueillis. Une belle façon de promouvoir l’entraide et la coopération au sein de la communauté et de créer un sentiment d’appartenance.

AMELIE&FREDERICK-6312
De gauche à droite, Mathieu Grimard, travailleur communautaire, Noëlline Bérubé, coordonnatrice, Diane Dion, présidente du conseil d’administration, et Réal Plante, réceptionniste.

Un milieu de vie unique

Outre l’aide alimentaire, Amélie et Frédérick, Service d’entraide offre un milieu de vie unique à ses usagers. Une multitude d’activités leur sont proposées : des ateliers d’art alimentaire, où ils apprennent à cuisiner avec les ressources dont ils disposent, des dîners communautaires, une activité de transformation des denrées périssables, la contribution à un jardin collectif, qui alimente encore plus de bouches à faible coût durant la saison estivale, et bien plus. De plus, la présence d’un travailleur communautaire à temps plein permet aux usagers d’être accompagnés dans les temps plus difficiles.

S’adapter aux nouvelles réalités

Le secteur Neufchâtel-Est–Saint-Émile accueille de plus en plus d’immigrants. Puisqu’Amélie et Frédérick, Service d’entraide est le seul organisme du secteur à fournir de l’aide alimentaire, il doit s’adapter à cette nouvelle réalité et nourrir des familles aux habitudes alimentaires différentes.

Contrairement à la croyance populaire, ce ne sont pas seulement des assistés sociaux qui bénéficient des services d’aide alimentaire, mais surtout des travailleurs. C’est donc dire que n’importe qui peut vivre une situation de précarité temporaire.

Il est très impressionnant de voir tout ce que l’équipe d’Amélie et Frédérick, Service d’entraide peut faire pour aider autant de personnes avec si peu de ressources. Imaginez tout ce qu’elle pourrait faire si elle en avait plus…

AMELIE&FREDERICK-6303
Noëlline Bérubé, coordonnatrice, et Diane Dion, présidente du conseil d’administration, nous présentent leur nouveau projet de bibliothèque communautaire.

En quelques chiffres:
92 paniers de Noël distribués en 2015; ils ont nourri 129 adultes et 87 enfants.
3 605 bouches nourries en 2014-2015

Le 14 avril prochain se tiendra au restaurant Le Piolet un cocktail-bénéfice au profit d’Amélie et Frédérick, Service d’entraide, sous la présidence d’honneur de Pierre Cassivi et Pierre Dolbec. Pour plus d’informations ou pour acheter des billets, communiquez avec l’organisme au 418 845-3073.

Pour plus d’informations sur Amélie et Frédérick, Service d’entraide et sur le magasin d’économie sociale Au Revend Dons, ou pour savoir comment faire un don, visitez les sites web www.amelieetfrederick.com et www.aurevenddons.com.

– Mélissa Plante

Inscrivez-vous à l’infolettre

© 2017 - Mon Quartier. Tous droits réservés.

Une réalisation de ICONEM