Enseigner sa passion

Même si, vue de l’extérieur, la classe de Simon Girard ressemble aux autres, elle est unique en son genre grâce aux capsules vidéo que l’enseignant prépare et met en ligne. Bienvenue dans le monde de l’enseignement virtuel!

SIMON_GINGRAS-6970

Comme plusieurs enseignants partout dans la province, Simon Girard donne le cours de science et technologie de 4secondaire, dont la réussite est obligatoire pour l’obtention du diplôme d’études secondaires. Pour certains élèves, ce cours représente la base de leur futur parcours scientifique alors que pour d’autres, il représente un défi à relever avant d’orienter leur cheminement scolaire dans une autre voie. Mais une chose est sûre, c’est que les étudiants de l’Académie Saint-Louis peuvent compter sur un enseignant dévoué afin de les aider à traverser cette étape importante et à découvrir leur plein potentiel.

Inspiré par son professeur de Biologie 314, Simon Girard a su très tôt qu’il voulait enseigner les sciences au secondaire : « Ce professeur me passionnait, et son savoir m’intéressait énormément. Je me disais même : “Moi ça va être ça ma carrière, je veux devenir CE professeurˮ. » Aujourd’hui, il transmet sa passion en proposant aux élèves de 4e secondaire de l’institution, notamment au groupe du programme d’études-sport hockey, une méthode d’apprentissage dont il aurait aimé bénéficier durant ses études, une façon pour chacun d’assimiler la matière à son rythme. Pour ce faire, Simon Girard a conçu des capsules vidéo qui expliquent autant la théorie vue en classe que les exercices et les expériences de laboratoire. Ainsi, les étudiants qui doivent s’absenter ou qui veulent revoir certaines notions peuvent suivre la cadence d’enseignement de la classe.

Avec l’arrivée des iPad dans les classes de 4secondaire de l’Académie Saint-Louis, l’an prochain, l’expérience virtuelle pourra même être bonifiée : les élèves pourront visionner les capsules en classe sur leur appareil. Ainsi, ils seront en mesure d’avoir toutes les informations pour bien poursuivre leur devoir ou leur travail.

Dans l’espoir de faire apprécier la science aux jeunes, l’enseignant se dévoue et consacre énormément de temps à la préparation de ces vidéos : pour une heure de contenu, environ huit heures de travail sont nécessaires. On imagine bien que plusieurs fins de semaine et jours de vacances sont consacrés à cette façon d’améliorer la qualité de son enseignement.

SIMON_GINGRAS-6889

TRANSMETTRE UN SAVOIR ET DES VALEURS

L’enseignant est bien conscient que ce ne sont pas tous les élèves qui vont poursuivre dans le domaine. Malgré tout, il s’efforce de leur transmettre des valeurs essentielles à la réussite de leurs études et de leur parcours professionnel : le goût du travail bien accompli, la rigueur, le dépassement de soi et l’effort. Il ne se contente pas de pousser ses élèves à réussir le cours, il leur demande de fournir l’énergie nécessaire pour obtenir le meilleur résultat possible et se donner toutes les chances pour l’avenir. Tous ces encouragements semblent porter leurs fruits : l’an dernier, aucun élève de son groupe n’a été en situation d’échec à la fin de l’année. Il y a de quoi être fier!

Au final, son travail acharné semble payer. Même si l’enseignant ne reçoit pas toujours de mercis ni de félicitations, il sait que la reconnaissance de ses étudiants peut venir plus tard. D’ailleurs, le plus beau témoignage que Simon Girard a reçu, jusqu’à présent, est sans aucun doute le titre de professeur de l’année dans une école secondaire du Bas-Saint-Laurent, avant d’arriver à l’Académie Saint-Louis en 2011. Une récompense habituellement réservée aux enseignants en fin de carrière, et qui l’a beaucoup ému.

SIMON_GINGRAS-6925

RENDRE L’ÉDUCATION ACCESSIBLE À TOUS

Comme ses vidéos explicatives sont très populaires auprès des jeunes de 4e secondaire de l’école secondaire privée de Lebourgneuf, Simon Girard n’exclut pas la possibilité de développer un jour son approche pour ainsi offrir des cours de science adaptés aux raccrocheurs qui souhaiteraient obtenir leur diplôme d’études secondaires tout en poursuivant leurs occupations habituelles. Un projet certes ambitieux, mais qui pourrait donner une chance à ceux qui en ont besoin.

De toute façon, ce ne sont pas les défis qui manquent pour celui qui souhaite transmettre sa passion pour le travail bien accompli et l’effort aux adultes de demain.

– Mélissa Plante

 

Inscrivez-vous à l’infolettre

© 2017 - Mon Quartier. Tous droits réservés.

Une réalisation de ICONEM