Comment se porte le marché immobilier dans le secteur?

Le secteur Les Rivières s’est beaucoup développé au cours des dernières années. Des investisseurs comme Trimco, le Groupe Dallaire, le Groupe Huot et les Galeries de la Capitale ont assuré la croissance commerciale du secteur. Mais qu’en est-il du marché immobilier résidentiel? La Fédération des chambres immobilières du Québec, la Société canadienne d’hypothèques et de logement et le Groupe MJC, solutions immobilières nous ont aidés à y voir plus clair.

Untitled-1 copy

Il est d’abord important de préciser que l’arrondissement Les Rivières comprend les quartiers de Neufchâtel-Lebourgneuf, de Vanier et de Duberger-Les Saules. Ce territoire s’étend sur une superficie de 48,61 km2. On y compte environ 70 000 habitants. Le revenu annuel moyen des ménages y est d’environ 65 000 $.

Les propriétés unifamiliales

Les données de la Fédération des chambres immobilières du Québec, qui recensent la majorité des transactions immobilières, soit celles effectuées par l’entremise d’un courtier, indiquent une augmentation de 3 % des propriétés unifamiliales à vendre dans le secteur l’an dernier par rapport à l’année 2015. Pour 2016, on parle de 212 propriétés à vendre par un courtier dans Les Rivières. Le secteur comptait alors 8 vendeurs pour 1 acheteur en moyenne, ce qui est excellent pour obtenir un certain équilibre sur le marché. La moyenne pour la grande région de Québec se situait plutôt à 11 vendeurs pour 1 acheteur durant la même période. « En 15 ans, la valeur des propriétés unifamiliales a augmenté considérablement, souligne Olivier Morel, courtier immobilier. Le bassin de premiers acheteurs a donc diminué, surtout depuis les mesures de resserrement hypothécaire. Mais on réussit toujours à s’adapter au marché et à ne pas trop en ressentir les contrecoups. » Son collègue Mathieu J. Caron ajoute : « 8 vendeurs pour 1 acheteur dans Les Rivières, c’est très bien. L’idéal est d’avoir un marché aussi équilibré que possible, et c’est ce que l’on obtient quand on se situe entre 8 et 10 vendeurs par acheteur. »

Le prix médian des propriétés unifamiliales à vendre dans Les Rivières est de 250 000 $, une diminution de 2 % par rapport à 2015. Le délai de vente moyen d’une propriété dans le secteur est de 114 jours, soit environ 4 mois. Il est légèrement plus élevé dans la grande région de Québec (125 jours). « De nos jours, une pancarte devant la maison ne suffit plus pour vendre rapidement, illustre Vincent Turgeon, courtier immobilier résidentiel. Il faut s’entourer de personnes compétentes et prendre des décisions éclairées. Comme il y a beaucoup de propriétés sur le marché, il faut être compétitif. Pas seulement dans le prix, mais aussi dans la façon de mettre sa propriété en valeur et de la faire voir par le plus de gens possible. »

Pour ce qui est des mises en chantier, la Société canadienne d’hypothèques et de logement en a répertorié 12 pour des propriétés unifamiliales dans Les Rivières en 2016.

Les copropriétés 

Condos LB9
Projet Condos LB9

Le marché de la vente de copropriétés se porte quant à lui un peu moins bien. Dans Les Rivières en 2016, on dénombrait 18 vendeurs de copropriétés pour 1 acheteur, ce qui donne lieu à un marché qui avantage considérablement les acheteurs. Pour la grande région de Québec, la différence est encore plus marquée. On parle de 21 vendeurs pour 1 acheteur.

C’est donc sans grande surprise que l’on remarque une diminution de 6 % des ventes de copropriétés dans le secteur par rapport à l’année 2015. On a inscrit un peu plus de copropriétés que de maisons unifamiliales dans le secteur Les Rivières sur Centris en 2016, soit 243 copropriétés contre 212 unifamiliales. Quant aux mises en chantier, 47 ont accueilli des immeubles de copropriété.

lb91

Le prix médian d’une copropriété dans Les Rivières est de 191 000 $. Quant au délai de vente, il est de 145 jours en moyenne (environ 5 mois). C’est 21 jours de plus qu’en 2015. Pour la grande région de Québec, le délai de vente d’une copropriété est plus long. Il est d’environ 6 mois en moyenne.

Les logements 

logements Les Diplomates
Projet Les Diplomates

Plusieurs projets de construction de logements locatifs traditionnels sont en cours dans le secteur Les Rivières. Il s’agit d’un marché prometteur dans l’ensemble de la région de Québec, avec un taux d’inoccupation des logements de seulement 4,9 %. En 2016, 419 mises en chantier dans Les Rivières étaient destinées à la construction de logements locatifs traditionnels. Le projet Les Diplomates, qui offrira bientôt 760 nouveaux logements dans le secteur, sur le boulevard Robert-Bourassa, en est un exemple.

Les Rivières est un secteur central de la ville de Québec. De nombreuses transactions immobilières, tant résidentielles que commerciales, y ont cours. Sa situation géographique exceptionnelle et son effervescence laissent croire que son développement immobilier ne fait que commencer. C’est à surveiller!

– Joannie Langlois

Inscrivez-vous à l’infolettre

© 2017 - Mon Quartier. Tous droits réservés.

Une réalisation de ICONEM