CHRONIQUE TECHNO

Maisons intelligentes : par où commencer?

Serrures connectées, détecteurs de fuites d’eau, ampoules intelligentes, caméras de sécurité reliées à Internet : les objets connectés gagnent de plus en plus en popularité dans les maisons modernes. Mais s’y retrouver parmi tous ces gadgets peut donner le vertige. Voici quelques conseils généraux pour ceux qui souhaitent profiter (intelligemment) de ces nouvelles technologies.

Ciblez une plateforme pour tout contrôler

Les fabricants d’objets connectés offrent généralement des applications mobiles qui permettent de contrôler leurs appareils. Dans la vie de tous les jours, ouvrir une application différente pour contrôler les ampoules extérieures, la lampe de la chambre à coucher et les rideaux connectés du salon peut toutefois s’avérer fastidieux.

Heureusement, il existe des plateformes qui permettent de contrôler tous ces appareils au même endroit et qui en simplifient, par conséquent, l’utilisation. Parmi les plus populaires, notons SmartThings de Samsung, HomeKit d’Apple, Google Home et Alexa d’Amazon.

Quoi choisir : concentrateur ou Wi-Fi?

Les objets connectés utilisent différentes technologies pour se relier à votre téléphone intelligent. Certains sont dotés d’une connectivité Wi-Fi directement, tandis que d’autres profitent plutôt de technologies sans fil moins connues, comme Zigbee.

Ces autres technologies ont plusieurs avantages : elles sont notamment moins chères et consomment moins d’énergie (ce qui est pratique pour les appareils qui fonctionnent avec des piles). Malheureusement, les gadgets qui y ont recours ne peuvent communiquer directement avec votre téléphone et doivent plutôt passer par un concentrateur (hub, en anglais), généralement vendu par les fabricants eux-mêmes.

Les appareils Wi-Fi sont, quant à eux, un peu plus cher. De plus, ils doivent être reliés à une prise de courant, mais ne nécessitent pas de concentrateur.

Attention à la sécurité informatique

Les objets connectés peuvent être la cible de pirates informatiques. Ces derniers ne sont peut-être pas intéressés par un grille-pain, mais peut-être le sont-ils par une caméra de sécurité ou une serrure intelligente, par exemple. Dans un tel cas, la situation deviendrait problématique.

S’il est difficile de se protéger complètement contre ces at- taques, une recherche Google spécifique peut au moins se faire rassurante. En effet, il est facile, par ce biais, de savoir si un objet a déjà été la cible d’une attaque et de faire ainsi des choix en ce sens.

Notons que certains routeurs avancés (comme les Deco de TP-Link) peuvent aussi protéger les objets connectés sur le réseau Internet.

Investir pour économiser

Les objets connectés coûtent cher, mais favorisent l’économie à long terme.

Les systèmes des détecteurs d’eau (comme le détecteur Signal de l’entreprise québécoise Smartika) peuvent envoyer un courriel et un message texte en cas de fuite. Un dégât peut ainsi être géré avant que ses conséquences soient fâcheuses. Quant à une caméra connectée, elle peut remplacer un système d’alarme et donc dispenser l’utilisateur d’acheter un tel système. Des prises intelligentes, de leur côté, peuvent couper l’alimentation d’un gadget une fois qu’il est rechargé, ce qui permet de réduire les factures d’électricité.

Pour se faire plaisir I Beoplay H4

Les écouteurs de l’entreprise danoise Bang & Olufsen et de sa marque sœur Beoplay se démarquent généralement par leur qualité et leur design remarquables. Les nouveaux Beoplay H4 ne font pas exception à cette règle. Ils sont, eux aussi, conçus à partir de matériaux nobles, comme du cuir d’agneau.

On apprécie le son, riche, tant dans les fréquences hautes que les basses, leur confort même après plu- sieurs heures d’écoute, leur autonomie d’une vingtaine d’heures, la connectivité Bluetooth et le prix d’achat relativement bas pour un appareil de l’entreprise de renom. Seuls compromis : les écouteurs ne sont pas équipés d’un système de réduction du bruit et aucun étui n’est offert pour les protéger.

Prix:349$

 

Texte Maxime Johnson

Inscrivez-vous à l’infolettre

© 2017 - Mon Quartier. Tous droits réservés.

Une réalisation de ICONEM