Le pouvoir magique des champignons

L’univers des champignons fascine des milliers de gens. Cet aliment comestible est un végétal et non une plante ou un légume. Coup d’œil sur ses bienfaits pour la santé.

Qualités nutritives

Les champignons comptent parmi les rares aliments possédant une importante source de vitamine D. Celle-ci joue un rôle essentiel pour la prévention de l’ostéoporose. Surnommée la « Voleuse silencieuse », cette maladie touche les gens de 50 ans et plus et se caractérise par la perte de masse osseuse, augmentant le risque de fractures.

Riche en phosphore, ce végétal contient aussi une bonne proportion de protéines, vitamines B2 et B3, fer, zinc et sélénium qui préviennent l’acné, le psoriasis et les maladies du système digestif et cardiovasculaires. Sa consommation est bénéfique pour les cheveux, les ongles et la peau.

Bon pour le cerveau

Des chercheurs de l’Université de Singapour ont demandé à quelque 663 participants de plus de 60 ans de consommer des champignons cuits pendant six ans, de 2011 à 2017.

Résultat? La consommation de deux portions de champignons par semaine réduit de moitié les risques de développer la MCI, soit la déficience cognitive légère, une forme de dégénérescence qui touche le cerveau et occasionne notamment des problèmes de mémoire, troubles de langage et difficultés à s’orienter. La présence de la MCI est l’un des premiers signes du développement de l’Alzheimer.

Système immunitaire

Les champignons stimulent notre système immunitaire en luttant contre les microbes et la fatigue. Au changement de saisons, ils jouent un rôle de prévention contre la grippe. Des études se poursuivent pour établir le rôle exact de ses molécules qui agiraient contre certains cancers, le diabète et le cholestérol élevé.

Sensation de satiété

Ce végétal contient seulement 30 calories pour une portion de 100 grammes. Composés de 80 à 90 % d’eau, les champignons peuvent être consommés en toute impunité. Les personnes au régime savent que les champignons créent une sensation de satiété et qu’ils peuvent ainsi remplacer les friandises et les croustilles que nous avons tendance à grignoter le soir.

À la maison

L’engouement pour les champignons est tel que plusieurs décident de cultiver eux-mêmes les champignons. Parlez-en à David Dussault, propriétaire de l’entreprise Mycocultures à Saint-Ours en Montérégie, qui vend des « kits » de champignons à travers le monde.

Ce spécialiste de la mycologie poursuit ses recherches pour prouver que les mycètes améliorent l’environnement et pour qu’ils soient utilisés dans cette optique. « Les champignons, dit-il, ont le pouvoir de transformer les déchets. »

Les recherches, ici et en Occident, sont encore au stade embryonnaire, mais leurs résultats, jusqu’à maintenant, s’annoncent prometteurs sur les plans médical et environnemental.

Guide de l’autocueillette

Dans chaque région du Québec, les connaisseurs de champignons sont nombreux. Plus de 30 000 passionnés au Québec seraient inscrits dans une douzaine de clubs de mycologie. Quel bonheur de partir à la chasse de ce végétal qui pousse à l’orée des bois! On se protège des moustiques avec un
insectifuge et on n’oublie pas son panier et son couteau.

:: Cueilleur avisé
Le Québec compte 3000 espèces de champignons, selon Mycoquébec.org. Il faut savoir que les champignons sauvages ne sont pas tous comestibles et que certaines espèces peuvent causer la mort si elles sont ingurgitées. Il est conseillé de s’initier à la cueillette par l’entremise du cercle de mycologie de sa région. Attention! Si un champignon tache les mains avec une poudre orange, c’est qu’il contient un élément toxique. On évite d’offrir des champignons fraîchement cueillis aux enfants.

:: Les plus populaires
Les curieux et les néophytes collecteront une mine d’informations sur le blogue de Carl Boileau. Avec de superbes photos à l’appui, il décrit les espèces les plus populaires au Québec, comme les pleurotes, bolets et chanterelles qui poussent de la mi-juillet jusqu’à la mi-septembre. v

:: On les conserve
Après la cueillette, on place les champignons dans un sac brun, un carton ou une caisse de bois. On évite d’utiliser des sacs de plastique parce qu’ils favorisent le développement de bactéries. On les consomme rapidement puisqu’ils sont fragiles et se conservent seulement deux jours au réfrigérateur.

Recette

Spaghetti aux champignons

Ingrédients :
227 g (1/2 lb) de champignons portobellos tranchés
454 g (1 lb) de champignons café coupés en quartiers
2 échalotes françaises hachées finement
45 ml (3 c. à soupe) de beurre
2 gousses d’ail hachées finement
15 ml (1 c. à soupe) de farine
250 ml (1 tasse) de fond de veau ou 1 tasse de bouillon de bœuf
15 ml (1 c. à soupe) de sauce soya
375 g (3/4 lb) de spaghettis
125 ml (1/2 tasse) de crème fraîche
Sel et poivre


Préparation :
Dans une poêle, dorer les champignons et les échalotes dans le beurre. Saler légèrement et poivrer. Ajouter l’ail et poursuivre la cuisson 1 minute. Saupoudrer de farine et bien mélanger. Ajouter le fond de veau et la sauce soya. Porter à ébullition en remuant et laisser réduire de moitié. Rectifier l’assaisonnement. Réserver au chaud, au besoin.

Dans une casserole d’eau bouillante salée, cuire les pâtes jusqu’à ce qu’elles soient al dente. Égoutter.

Servir la sauce sur les pâtes et garnir de crème fraîche.



Pour en savoir plus :
Activités, dont des excursions en forêt cet été
mycologie-cmaq.org
La passion pour les champignons
carlboileau.com



Par Annie Bourque

Inscrivez-vous à l’infolettre

© 2017 - Mon Quartier. Tous droits réservés.

Une réalisation de ICONEM