La Nouvelle-Zélande : La terre des merveilles naturelles

Composée de deux îles principales et de plus de 700 petites îles, la Nouvelle-Zélande étonne par ses paysages hétéroclites, sa culture polynésienne colorée et sa faune et sa flore endémiques. À l’autre bout du monde, les saisons sont inversées, l’hémisphère sud est plus froid que l’hémisphère nord, le jour naît avant tous les autres sur la planète : voici un univers exceptionnel qui se visite toute l’année.

Un pays animé par la culture maorie

Baignée dans la mer de Tasman et l’océan Pacifique, la Nouvelle-Zélande se situe à environ 2000 km de l’Australie. Isolée géographiquement, elle a évolué à son rythme depuis qu’elle a été découverte par les premiers colons polynésiens entre 1050 et 1350. Ces explorateurs lui ont légué leur culture maorie, encore très présente.

Les Maoris sont d’ailleurs particulièrement hospitaliers, et c’est auprès d’eux que le voyageur peut s’immiscer plus en profondeur dans la Nouvelle-Zélande locale. Il faut oser le contact qui ne manque jamais d’enchanter les touristes pour une heure ou pour la vie. La langue maorie est la plus populaire, après l’anglais.

C’est donc dire que ce peuple continue de modeler le pays après une cohabitation difficile avec les Européens au 19e siècle, promiscuité qui, aujourd’hui, ajoute sans commune mesure à la beauté de l’endroit. Son art, son artisanat, ses danses et son généreux accueil sont autant de bonheurs qui agrémentent le séjour des excursionnistes.

Nature et panoramas saisissants

La nature grandiose de la Nouvelle-Zélande varie au fil des routes. Impressionnante, elle abrite des geysers et des lacs bouillonnants, d’un côté, des plateaux verdoyants qui donnent envie d’y courir ou d’y pique-niquer, de l’autre. Des volcans aux sommets enneigés trônent sur les lieux à longueur d’année. Des plages de sable blanc, noir ou doré s’étendent sur le pourtour des îles et invitent les touristes à la lenteur de vivre.

Des forêts préhistoriques peuvent être traversées à pied lors de courtes randonnées de 20 minutes ou de plus longs périples de 12 jours. Chacun, selon son envie, sa condition physique et le temps dont il dispose pourra pénétrer ces bois presque originels.

Ces décors majestueux et diversifiés ont d’ailleurs servi aux scènes mémorables du Seigneur des anneaux et du Hobbit. Certains seront sûrement tentés d’en mettre quelques-uns à leur itinéraire…

Voyageurs extrêmes et voyageurs méditatifs

La Nouvelle-Zélande est aussi un vaste terrain de jeu en plein air pour les plus aguerris. Le choix de sports extrêmes à essayer est multiple. La descente en rappel dans des cavernes souterraines, le parachute, la plongée sous-marine autour d’une épave, le saut à l’élastique (bungee), la marche guidée sur un glacier et autres représentent autant d’occasions de se dépasser et d’éprouver l’euphorie.

En toutes saisons, les activités sont nombreuses et variées. Ceux qui préfèrent la contemplation et le plaisir simple d’un apéro à la tombée du jour seront tout aussi comblés que les aventuriers. Peu importe les goûts des uns et des autres, la Nouvelle-Zélande leur offrira un environnement sécuritaire où il est possible d’être hébergé partout, même dans les coins les plus reculés, même dans de vieux hôtels centenaires charmants.

Le climat tempéré est enchanteur. Le pays montre un grand respect de la nature et prône l’écoresponsabilité. La période touristique d’été s’étale de décembre à février et celle d’hiver, de juillet à août. En Nouvelle-Zélande, il faut faire place à de nouveaux repères et à une expérience de nature et de culture complètement enivrante pour les sens.

 

 

Texte Julie Marie Dorval

Inscrivez-vous à l’infolettre

© 2017 - Mon Quartier. Tous droits réservés.

Une réalisation de ICONEM