La Gaspésie – Tour de mer aux joies multiples

Qu’on la découvre en commençant par le nord ou par le sud, on tombe aussitôt sous le charme de la Gaspésie. Partout frangée par le fleuve Saint-Laurent, cette région du Québec offre les plaisirs de la mer, mais aussi ceux de la terre. Faune et flore se partagent les lieux, galeries d’art et boutiques captivent les curieux, centres d’interprétation et musées façonnent les souvenirs. La Gaspésie est un endroit exhaustif où tous les goûts sont dans la nature.

Vallée de la Matapédia


La rivière Matapédia, qui se faufile sur plus de 70 kilomètres, est mondialement reconnue pour la pêche au saumon. Le lac Matapédia, pour sa part, se targue de constituer la plus grande nappe d’eau douce en Gaspésie. La Vallée, qui a hérité du nom de ces deux joyaux naturels, héberge des sites extérieurs où jouir du plein air est une occasion à provoquer et des bâtiments qui méritent une attention délicate.

Plongée en apnée avec Nature Aventure


Plus précisément, la Vallée de la Matapédia propose aux visiteurs deux réserves fauniques mettant à l’honneur la pêche au saumon et des parcs régionaux aménagés pour marcher, faire du vélo, pratiquer des sports nautiques, jouer avec son chien, dormir et rêver. Nature Aventure, dont les propriétaires sont amoureux du plein air, donne le goût de l’eau avec ses forfaits de descente de rivière en canot ou en kayak, de plongée en apnée pour reluquer les saumons et de détente sur une planche à pagaie. Des sentiers y sont également entretenus, comme ailleurs dans toute la Vallée. Cette dernière accueille, de plus, la gare patrimoniale de Sayabec, la chute à Philomène, des églises de la fin du 19e siècle, des maisons ancestrales, des ponts couverts et d’autres morceaux d’histoire et de modernité.

Baie des Chaleurs


La Baie des Chaleurs ne porte pas ce nom pour rien. Affublé de ce complément par Jacques Cartier lui-même qui y mit les pieds en période de canicule, ce secteur de la Gaspésie bénéficie de conditions climatiques le rendant plus séduisant encore aux yeux des voyageurs. En effet, ses eaux sont tempérées parce que le vent n’y pénètre pas comme il veut. Véritable station balnéaire, la Baie des Chaleurs est le refuge douillet des baigneurs aux envies de flânage.


Il y a toutefois plus et beaucoup à faire dans cette baie à apprécier. Le Bioparc présente une quarantaine d’espèces animales indigènes, donne à observer le repas des animaux et permet même de dormir avec les loups! Les sentiers de Carleton à Maria représentent un autre espace de découverte de la nature, à l’instar du parc aérien de Cime Aventures, du golf de la place et de la Grotte de Saint-Elzéar, entre autres. Dans une optique plus culturelle, l’Espace René-Lévesque, l’Économusée de la savonnerie, le Musée acadien du Québec et les spectacles de contes sur la grève aiguisent l’esprit en même temps que l’imaginaire.


La Pointe


La traditionnelle, la classique, la bien-aimée : la Pointe accueille Percé et Gaspé, ces deux villes mythiques auxquelles chacun pense quand il évoque la Gaspésie. À elle seule, cette région met à table la magnificence avec ses panoramas olympiens de mer, de falaises et de végétation. Elle ravit aussi avec ses petites boutiques colorées, ses restaurants près de la rive, ses belvédères haut perchés, sa nouvelle promenade et le seul fait qu’elle existe.


Depuis les années 1930, la Pointe est parcourue par des voyageurs et des artistes de tous horizons. Aujourd’hui encore, elle exerce le même attrait sur les gens du monde entier. Sans trêve, elle se fait belle, douce et agréable pour tous ceux qui ont soif de la rencontrer. D’un bout à l’autre, la Pointe offre des paysages, des lieux et des activités pour faire d’un séjour une immersion mémorable.


Le Parc du Bourg de Pabos en est un exemple fameux. Il plonge ses invités dans des odyssées mystérieuses le jour et le soir, des missions étoilées et des histoires maritimes. La mer elle-même convie ses hôtes à d’incomparables croisières aux baleines. Le Géoparc de Percé, à son tour, en met plein la vue et la vie grâce à ses expériences multimédias, sa plateforme vitrée suspendue, sa tyrolienne, ses sentiers de randonnée et autres bonheurs.

L’île Bonaventure


Évidemment, l’île Bonaventure et le rocher Percé restent les perles de la région et valent amplement le détour, ne serait-ce qu’en raison des fous de Bassan qui y nichent ou y planent. Ils sont d’ailleurs autour de 110 000 à y trouver refuge : la colonie la plus accessible au monde! Découvrir la Pointe, c’est en outre y faire du karting et de la plongée sous-marine, aller au théâtre, visiter le magasin général authentique de 1928 et admirer des fossiles.


La Haute-Gaspésie


Les glaciers ont formé là les plus hauts sommets du Québec méridional et doté le paysage de rivières, de fleurs, de plantes et d’arbres majestueux. La Haute-Gaspésie respire la liberté, et ses villages côtiers, les uns après les autres, lui confèrent un charme enveloppant. Entre ciel, terre et mer, à quelque part se dressent 133 éoliennes et des montagnes époustouflantes, et la mer, toujours si vivante, est un héritage de splendeur.

Excursions en mer avec Exploramer


Le parc national de la Gaspésie et les monts Chic-Chocs commandent sans contredit un arrêt nature pour se ressourcer et connaître un instant, ou plusieurs, de sérénité enivrante. La Mine d’agates du mont Lyall, un volcan vieux de 350 millions d’années, s’apparente à un terrain de jeu où prospecter des pierres qu’il est même possible de ramener chez soi. Le complexe d’activités Exploramer convie les visiteurs à scruter la mer sous nombre de facettes, par le biais de bassins tactiles, d’un musée, d’un parc aquarium et d’excursions en mer. Enfin, puisque le ciel est aussi à portée de main, la Haute-Gaspésie propose des vols en deltaplane et en parapente pour un bouillon de sensations fortes.


La Côte


À l’entrée de la Gaspésie, la Côte abrite des villages pittoresques, des habitants cordiaux, des bords de mer où s’éterniser. La péninsule commence ici et loge Matane, ville de fleuve et d’urbanité, bien connue notamment pour ses crevettes. La Côte est d’ailleurs fort fière de ses fruits de mer fraîchement pêchés. Son patrimoine faunique et floristique demeure en somme l’apanage de cette zone littorale.

Villa du Vignoble Carpinteri


Sur la Côte, les Jardins de Métis résonnent dans la tête comme un endroit fait pour l’émerveillement et le retour aux sources, ce qu’il est de toute évidence. La Promenade des Capitaines, avec ses lampadaires qui procurent aux soirées une bouffée de magie, est parfaite pour la douceur de vivre. La Route des Arts et son illustre Centre d’art Marcel Gagnon étonnent par la qualité des œuvres qu’ils présentent, dont certaines à fleur d’eau, planquées dans la nature. Quant au Vignoble Carpinteri, il transporte en Italie pour quelques heures de dépaysement pour le moins spectaculaire. Les Grottes de la Rédemption, le Vieux Moulin et d’autres attraits gratifient aussi la Côte d’un surplus d’agrément.


La Gaspésie tout entière est un voyage pour les sens. Les événements et les festivals qui y sont tenus, par surcroît, tout au long de l’été ajoutent au territoire des plaisirs inégalés auxquels prendre part avec hâte et joie anticipée.



Par Julie Marie Dorval

Inscrivez-vous à l’infolettre

© 2017 - Mon Quartier. Tous droits réservés.

Une réalisation de ICONEM