GEORGES ST-PIERRE – le sport et les affaires : même combat

Même s’il a annoncé, en février 2019, sa retraite des combats d’arts martiaux mixtes, Georges St-Pierre ne chôme pas pour autant. Impliqué dans plusieurs projets, il a pris le temps, le 29 octobre dernier, de s’entretenir avec des membres du Groupe Performance à propos des liens étroits qu’il est possible de faire entre le sport de haut niveau et les affaires. En marge de cette conférence, Mon Quartier a eu la chance de rencontrer un des plus grands athlètes de son époque.

Forger son identité avec le sport

Le parcours de Georges St- Pierre vers les arts martiaux est bien connu. Il a commencé pendant son enfance, sous la recommandation de son père désireux que son fils apprenne à se défendre contre les camarades de classe qui l’intimidaient et à développer sa confiance en soi. « Les arts martiaux m’ont appris à regarder les gens dans les yeux et à avoir confiance en l’individu que je suis devenu », confie-t-il.

Au fil des ans, il s’intéresse à différents arts martiaux et parfait son expertise. Dès ses débuts en arts martiaux mixtes, il obtient des victoires et se démarque lors de ses combats. Rapidement, il se taille une place au sein de l’élite et devient l’athlète d’excellence que nous connaissons aujourd’hui.

Contextes différents, une seule philosophie

Après une carrière prolifique, Georges St-Pierre poursuit aujourd’hui de nouvelles aventures, dont plusieurs projets entrepreneuriaux. Plusieurs liens entre les deux univers qui, à première vue, paraissent opposés se font pourtant facilement lorsqu’il en parle.

« Que ce soit dans le sport, particulièrement en arts martiaux mixtes, ou dans le monde des affaires, la clé du succès est de bien s’entourer », insiste Georges St- Pierre. C’est d’ailleurs ce qu’il a fait tout au long de sa carrière sportive et qu’il continue à appliquer dans ses nouveaux projets. « Dans le domaine du sport, j’ai su m’entourer d’une équipe très compétente en qui je peux avoir confiance. En entrepreneuriat, j’ai aussi une bonne équipe avec moi. C’est ce qui compte. Sans mon équipe, je n’aurais pas pu accomplir tout ce que j’ai fait. »

Georges St-Pierre est également conscient que la vie, autant pour un athlète que pour un entrepreneur, n’est pas tracée sur une ligne droite : « Des obstacles, des détours, il y en a toujours et il n’y a pas de honte à mettre un genou à terre avant de prendre le temps de se relever. »

Une autre force de Georges St-Pierre réside en son propre investissement dans chacun de ses projets, mais aussi en sa volonté de développer de nouvelles connaissances qui, selon ses dires, sont les armes les plus importantes d’un sportif ou d’un homme d’affaires. Outre les habiletés techniques acquises, c’est en apprenant à se connaître et à connaître ses adversaires qu’il est devenu champion.

Une saine obsession et beaucoup de travail

S’il y a un élément commun entre les deux carrières de Georges St-Pierre, c’est l’acharnement au travail pour atteindre le résultat désiré. « Pour obtenir quelque chose et devenir le meilleur au monde, il faut être obsessif. Il faut faire les efforts nécessaires et travailler toujours plus fort pour obtenir ce que l’on veut. »

Avec son parcours inspirant, plusieurs voudraient suivre ses traces. Il répond à cela : « Il n’y a rien d’impossible dans la vie. Il faut aller au bout de ses limites. »

Fort de ses expériences dans et à l’extérieur de l’octogone, Georges St-Pierre possède un bagage solide qui lui servira dans les nouveaux projets qu’il entreprendra. Avec des réflexions aussi intéressantes, il saura sans doute inspirer bon nombre de sportifs et d’entrepreneurs.

-Mélissa Plante

Inscrivez-vous à l’infolettre

© 2017 - Mon Quartier. Tous droits réservés.

Une réalisation de ICONEM