Contrée d’histoire et de mer, la Grèce

Mélange d’histoire, de mythologie, d’érudition et de splendeur de la nature, la Grèce est le berceau de la civilisation occidentale. Aujourd’hui, les touristes s’y promènent pour pénétrer l’âme des tragédies et des exploits qui s’y sont produits, pour laisser courir leur regard sur le tableau magnifique qu’elle offre, pour goûter son unicité. La Grèce est une destination à découvrir comme un trésor. D’un côté, la Grèce continentale est chargée en monuments et lieux historiques. De l’autre, les îles grecques font rouspéter la mer cristalline sur leurs rives. Les deux facettes de la Grèce ont tant de choses à raconter.

La Grèce continentale : siège d’un passé complexe

Les sites pittoresques sont nombreux à visiter. Temples, ruines, palais, châteaux et forteresses, qu’on appelle monuments, sont dispersés dans toute la Grèce continentale. Du sud au nord et d’est en ouest, le pays est constellé de richesses archéologiques qui font plaisir aux amateurs de culture et qui impressionnent même les plus néophytes en la matière.

Athènes, sa capitale, est à elle seule un bassin fécond de souvenirs historiques qui frappent l’imagination. L’Acropole, symbole par excellence de la Grèce antique, est à ce jour l’un des endroits les plus visités de toute la planète. Assise sur un plateau rocheux, la citadelle qui lui a valu sa glorieuse réputation, d’abord lieu d’habitat puis sanctuaire religieux, s’élève à 156 mètres au centre de la ville. Sa vocation religieuse a semé plusieurs temples, principalement au cours du Ve siècle avant Jésus-Christ, dont le fameux Parthénon anciennement dédié à la déesse Athéna, patronne de la cité. Si l’Acropole a été outragée plus qu’à son tour au fil du temps, menaçant même de disparaître, elle a néanmoins été restaurée et donne aujourd’hui un spectacle merveilleux d’architecture.

Le secteur des Météores de la vallée du Pénée est en outre très prisé des touristes qui y trouvent une nature impressionnante astères dont on questionne encore la construction. Perchés au sommet de falaises et de pitons rocheux sculptés par une ancienne mer intérieure, six de ces monastères sont accessibles au public. Jusque dans les années 20, les religieux qui y avaient demeure utilisaient un système de treuils et un filet ou une corbeille pour y accéder. Inutile de dire qu’on se demande, encore à ce jour, comment ils ont réussi à ériger de tels édifices sur le promontoire de cette formation géologique aride. Le lieu est magistral, nimbé d’une aura quasi divine qui plaît instantanément et qui fait voyager l’esprit.

Le Péloponnèse : région mythique

Au sud de la Grèce continentale, la péninsule du Péloponnèse offre également son lot de joyaux historiques. Le Théâtre d’Épidaure reste sans contredit l’un des attraits les plus fascinants du pays, au coeur d’un haut-lieu de la médecine grecque où les gens venaient se faire soigner. Ce sanctuaire abritait des médecins fort réputés ainsi que le dieu guérisseur Asclépios, paraît-il, censé prescrire des cures extraordinaires par le biais d’un rêve ou d’une vision. En l’honneur de ce dieu, le sanctuaire fut pourvu d’un théâtre où se jouaient des épreuves sportives et des pièces dramatiques. Ce théâtre, qui pouvait accueillir jusqu’à 15 000 spectateurs, en met plein la vue à ceux de notre époque.

Nombre de ces sites sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. Leur liste est bien fournie et guide les visiteurs vers ceux qui les enthousiasment le plus.

Les îles grecques : couronne de beauté

Les îles grecques forment une espèce de couronne de blanc et de bleu à perte de vue. La mer y danse de tous côtés et rythme la vie. Les îles ioniennes, les Cyclades, les Saroniques, les Sporades, le Dodécanèse et toutes les autres exercent des attraits que nul ne peut ignorer.

Crête, la plus grande île, est dominée par trois massifs montagneux et riche de milieux naturels diversifiés. Des oliviers y poussent en masse, comme sa flore variée. Lagon, plage, palais, musée, grotte et autres font la part belle à ce pays aux contours mirifiques. Santorin, bien connue pour son église au dôme bleu et aux murs immaculés, est affublée d’un romantisme qui émeut. C’est une île de rêve où des milliers de touristes ravis succombent aux couchers de soleil à couper le souffle.

Fertile et verdoyante, Corfou bénéficie, pour sa part, de criques sublimes et de plages léchées par une eau limpide et profonde. Son esplanade piétonne invite les promeneurs à garer leurs soucis et à jouir d’un panorama grandiose avant de les mener à l’Achilleion, palais édifié pour l’impératrice Sissi.

La Grèce compte environ 6000 îles, dont 200 sont habitées et une vingtaine plus particulièrement touristiques. Chacune de celles-là offre des délices à savourer. Il existe des îles pour fêter, pour s’entourer de luxe, pour se balader à vélo, pour marcher sur un sol presque lunaire, pour pagayer dans son kayak, pour admirer des ruines et même pour trouver l’inspiration amoureuse.

La Grèce déborde de vestiges éloquents et majestueux, de paysages magnifiés par le climat méditerranéen et d’habitants cordiaux issus d’un bouillon d’histoire agréable à déguster.

 

Texte Julie Marie Dorval

Inscrivez-vous à l’infolettre

© 2017 - Mon Quartier. Tous droits réservés.

Une réalisation de ICONEM