CHRONO AVIATION Toujours plus haut

Fondée sur une amitié durable, l’entreprise de Dany Gagnon et de Vincent Gagnon prend une envergure insoupçonnée. Contre toutes attentes, le défi qu’ils s’étaient promis de relever a été un véritable succès dès le début. Aujourd’hui, il n’est plus question d’acquérir un Pilatus de 9 passagers, mais bien deux Boeing 737. Chrono Aviation, en pleine ascension, est le résultat d’un assemblage ingénieux d’aplomb, d’idées fraîches et de confiance.

Rien ne prédestinait les deux hommes à faire carrière ensemble. Dany, touche-à-tout, avait déjà un passé professionnel bien rempli d’expériences, pour certaines fructueuses, pour d’autres un peu moins. Plus récemment connu comme animateur radio et télé, il a commencé sa carrière en s’invitant comme journaliste à TQS, avec une audace hors du commun. Il a également fait sa route dans les domaines de la restauration, de la construction et, bien sûr, de l’aviation au final. Bref, c’est un fonceur qui n’a jamais hésité à prendre les rênes de sa vie, là où le guidaient ses aspirations.

Pour sa part, Vincent, passionné de la profession qu’il a choisie, est un pilote de longue haleine. Ayant fait ses débuts comme pilote de brousse, il vole, encore aujourd’hui, à bord des avions de ligne de la plus grosse compagnie aérienne au Canada. Il compte à ce jour 27 années de pilotage et témoigne encore du même enthousiasme pour son métier, qui l’a mené vers autant de pays que de joies renouvelées.

Une rencontre prometteuse
Connaissant tous deux des gens du secteur de l’aviation, Dany et Vincent se sont trouvés au même endroit, au cours d’une soirée conviviale, où ils ont fait connaissance en 1999. Dès lors, le lien s’est créé, indéfectible et chaleureux. Profitant de l’occasion – et le mot est juste! -, Dany a adressé, peu de temps après leur première rencontre, une demande plutôt hardie à son ami : celle d’obtenir des billets d’avion gratuitement pour une destination Sud. La requête ayant eu un écho favorable, les deux compagnons sont partis au chaud où leur amitié, d’ailleurs, s’est consolidée.

Puis, sur un défi qu’a lancé Vincent à Dany, ce dernier a décidé de suivre son cours de pilotage. Après tout, la profession le fascinait et pouvoir compter sur un avenir plus terre à terre ne le contrariait pas non plus. C’est alors qu’il est devenu pilote à son tour.

La naissance de Chrono Aviation : un appel de Pilatus Canada
Par un hasard exceptionnel, fort bien synchronisé de surplus, une offre a été proposée à Vincent. Pilatus Canada l’invitait à acheter un avion pouvant servir au nolisement à Québec. C’était une simple proposition de l’entreprise, mais elle a été suffisante pour réunir les deux amis et les enflammer à l’idée qu’elle était un point de départ pour la création d’un projet conjoint. Dany, toujours à l’affût des tendances marketing et talentueux dans ce domaine, voyait déjà éclore un potentiel fantastique.

Du cran et des idées
Dans un contexte où l’aviation ne jouissait pas d’une réputation irréprochable ni de grands élans prometteurs, Dany et Vincent ont quand même tenté leur coup. Avec l’aide financière de leurs proches – les banques ne voulant pas s’impliquer dans un prêt de la sorte-, ils ont acheté leur premier Pilatus. Ils ont décidé que le visage de l’aviation changerait et que la sécurité de leur appareil (bientôt leurs appareils) serait sans compromis.

En 2012, Chrono Aviation est fondée. Le nolisement au Québec allait être différent, complètement différent. Dany et Vincent ont fait peindre en noir mat le premier avion, puis le deuxième, puis tous, les ont équipés des dernières technologies sans aucune demi-mesure financière et ont offert un service haut de gamme que rapidement les clients ont adoré. Tête baissée et confiants en leur produit et en l’avenir, les propriétaires ont travaillé d’arrache-pied, pensant à tous les détails pour bonifier leur offre. Leurs efforts et leur vision ont porté fruit, plus qu’espéré même. L’entreprise a connu une évolution fulgurante avec une croissance de 1000 % en quatre ans. Et ça se poursuit.

Chrono Aviation en 2018
L’entreprise détient une flotte de 12 avions : sept Pilatus PC-12, un King Air 350, un Falcon 50EX, deux Beechcraft 1900D et un Dash-8 100. Il s’agit d’une des plus importantes flottes de nolisement au Québec, qui sera complétée au tournant de l’été 2018 par rien de moins que deux Boeing 737.

Tous les appareils sont récents ou complètement remis à neuf. Ils sont munis de technologies d’avant-garde de même que des équipements les plus sécuritaires au monde. Ces éléments de distinction face à la concurrence ont conduit Chrono Aviation à une expansion jamais vue avec l’acquisition de près de 60 % des parts d’un marché qui était pourtant saturé. Après avoir goûté à l’excellence du service de l’entreprise, les clients ont tôt fait de renouveler l’aventure encore et encore. Au nombre de ceux-ci se trouvent des entreprises privées, des minières, des entités gouvernementales ainsi que les Forces armées canadiennes, le premier ministre, diverses institutions et bien d’autres encore.

Avec une réponse aussi favorable, une progression vertigineuse a suivi. Chrono Aviation est promptement passée de deux employés à plus d’une centaine en cinq ans. Alors que la situation de l’emploi, et surtout de l’embauche, est difficile, Dany et Vincent n’ont pas de mal à trouver de la main-d’œuvre non seulement qualifiée, mais aussi intéressée et motivée. « La force de Chrono Aviation réside en son équipe. Nous offrons les meilleures conditions de travail possible, et les employés nous le redonnent mille fois. Nous avons à cœur leur épanouissement personnel et professionnel. Même si nous souhaitons qu’ils restent toujours parmi nous, les voir partir ailleurs vivre le plus grand de leurs rêves nous rend sincèrement heureux. Sans nos partenaires de tous les jours, nous n’aurions pas le succès qu’on connaît aujourd’hui », confie Dany. En effet, toutes les conditions sont réunies pour assurer une bonne rétention du personnel : salaire, latitude, implication concrète des patrons dans les opérations quotidiennes, écoute des besoins, etc.

Du côté du Collège iFly, la chose est similaire : les élèves sont de plus en plus nombreux. Chrono Aviation en accueille une centaine par année. Il faut dire que, comme pour l’entreprise de nolisement, l’école est dotée d’appareils neufs aux postes de pilotage (cockpits) hyper technologiques qui font l’envie des nouveaux adeptes. Pour toutes ces raisons et pour plusieurs autres, iFly est maintenant la plus grosse école d’aviation à Québec.

Les projets se multiplient
Sur cette lancée que ni Dany ni Vincent n’avait prévue, ils prennent le pari d’ajouter des cordes à leur arc. Ainsi, avec déjà en main la licence 704 (transport de 19 passagers et moins) depuis 2014, l’entreprise est,
depuis septembre 2017, titulaire de la licence 705 qui permet d’accueillir 19 passagers et plus. Or, l’obtention de ce permis a demandé des efforts considérables et des investissements totalisant plus de 10 millions de dollars. L’entreprise a presque doublé sa structure opérationnelle en un an et embauché une quarantaine d’employés à cet effet. Elle a même créé la Division Services aériens Lux pour le ravitaillement des avions, le dégivrage, le chargement des bagages, etc., bref pour être autonome sur le plan des services que nécessite de posséder et d’entretenir une telle flotte.

Les propriétaires sont donc fin prêts à continuer de déployer l’énergie qui les habite pour conquérir, entre autres, un marché de plus grande ampleur dans le Nord québécois où ils se trouvent déjà. Pourvue de la licence 705 et des deux Boeing qui devraient franchir les murs du hangar de Chrono Aviation cet été, l’entreprise pourra désormais rivaliser avec les plus importantes compagnies aériennes au pays dans ce territoire. « Les minières du Nord québécois utilisent déjà le nolisement pour ses troupes. Elles pourraient, comme tous nos clients, avoir le coup de foudre pour nos avions et notre service incomparable », dit en souriant Vincent. « Nous sommes vraiment heureux d’avoir mis sur pied une formule qu’on ne trouve nulle part ailleurs et qui est appuyée sur les valeurs profondes que nous préconisons, soit la sécurité, la qualité, le confort et la générosité », ajoute-t-il.

L’avenir semble radieux pour Chrono Aviation dont les propriétaires ont toujours gardé leur ligne directrice et su attraper les occasions au vol. L’adaptation est rude mais inévitable quand une entreprise progresse à la vitesse grand V. Les propriétaires suivent le rythme et y mettent du cœur. Ils étaient loin de se douter d’une telle avancée quand ils ont acheté leur premier Pilatus en jouant le tout pour le tout. Ils se trouvent maintenant face à un rêve plus grand que nature et sont bien tentés de dire « Dream big little one ».

 

 

Texte Julie Marie Dorval

Photos Stéphanie de la Ronde

Inscrivez-vous à l’infolettre

© 2017 - Mon Quartier. Tous droits réservés.

Une réalisation de ICONEM