CHÂTEAU BELLEVUE Un château de rêve à Val-Bélair

Groupe Château Bellevue fait les choses autrement. L’âme est au coeur de sa mission. L’âme à incarner dans chaque résidence. L’âme de chaque résident à respecter. Son approche basée sur l’humain, ses besoins comme ses joies  momentanées et ses aspirations profondes, a toujours été le motif de ses actions. Les résidents le vivent au quotidien et en sont fort enchantés. Ceux qui ont habité la première résidence ont été en somme les premiers d’une longue liste d’heureux. À l’automne 2018, une nouvelle cohorte de retraités trouveront leur bonheur au Château Bellevue de Val-Bélair.

Il était une fois au Château

Fondé en 2006, Groupe Château Bellevue voulait offrir une vie de château aux personnes prêtes à faire le saut en résidence. Il souhaitait permettre aux gens de l’âge d’or de poursuivre leur vie dans un environnement esthétiquement agréable, sécuritaire et offrant maintes commodités.

M. Frédéric Lepage, président directeur-général, connaissait bien ce secteur d’activité pour y avoir été plongé dès l’adolescence. Fils d’une mère propriétaire d’une résidence pour personnes âgées de 350 logements, il savait de quoi il en retournait. Il désirait suivre les traces de la famille et s’investir à son tour dans ce qu’il considérait être une vocation. Le bien-être sans trêve des aînés lui tenait à coeur. C’est pourquoi il a foncé tête première dans l’aventure vertueuse de la gestion de résidences pour personnes âgées.

Le promoteur immobilier Grégoire Turcotte s’est joint à M. Lepage pour apporter des compétences de haut niveau en matière de construction et plus spécifiquement en construction de résidences pour aînés. Bien consolidée, l’équipe a ainsi ouvert son premier Château à Sainte-Marie. Les échos ont été aussitôt favorables, et le projet d’une seconde résidence courait déjà dans l’esprit des deux cofondateurs.

Le coup d’envoi de cette deuxième résidence a été donné étonnamment par deux « condo locatif » (où les repas sont à la carte), « unité évolutive » et « unité de soins » incluent, outre l’hébergement bien sûr : locataires du Château Bellevue de Sainte-Marie, natifs de Baie-Comeau. Ils y demeuraient parce que leur ville d’origine ne disposait pas de telles infrastructures pour accueillir ses aînés. Cette réalité a suscité l’intérêt de M. Lepage, qui a trouvé de bon augure l’implantation
d’une résidence dans cette ville de la Côte-Nord. Ce fut donc chose faite, à la grande satisfaction des citoyens qui en ont rapidement profité.

Le Groupe s’est ensuite agrandi avec l’ajout d’autres résidences au fil du temps. À l’heure actuelle, huit résidences en font partie, soit celles de Donnacona, Saint-Nicolas, Thetford Mines, Pont-Rouge, Valleyfield, Val-Bélair et bientôt Amqui et Shawinigan. Toutes ces villes ont été sélectionnées selon des critères précis qui correspondaient au choix d’affaires des deux partenaires et, surtout, à leurs valeurs d’entreprise. En effet, ces derniers ainsi que l’ensemble des employés  s’engagent jour après jour à honorer ces valeurs qui traduisent la raison d’être de l’entreprise. Leadership, dignité, qualité de vie, intégrité, équipe exceptionnelle et sécurité sont les piliers sur lesquels reposent l’organisation et sa réputation d’excellence.

La résidence de Val-Bélair : une réplique du bonheur

Le Château Bellevue récemment implanté à Val-Bélair ne déroge ni des valeurs ni de la mission de l’entreprise. Au contraire, il respecte à la lettre ses fondements et tous les paramètres qui lui sont caractéristiques. « Le Château Bellevue de Val-Bélair est un projet à la fine pointe de la technologie et foncièrement humain. Sur le plan concurrentiel, on peut évoquer la qualité de la structure et la beauté des lieux, notamment. La salle à manger aménagée au dernier étage offre une vue à 360 degrés sur la ville de Québec. Cette résidence reflète vraiment l’essence du Groupe », exprime M. Lepage.

Comme dans les autres résidences du Groupe, celle de Val-Bélair propose des formules tout inclus qui favorisent la tranquillité d’esprit des locataires et respectent leur budget. Les coûts associés à chacune de ces formules varient en fonction des services retenus et de la grandeur des appartements. Plusieurs options sont donc à la disposition des locataires et à la mesure de leurs moyens. De cette manière, plutôt que d’additionner les services au fur et à mesure de leurs besoins ou de leurs désirs, ceux-ci peuvent opter pour des forfaits sans casse-tête. Les formules « 1 repas », « 2 repas », « condo locatif » (où les repas sont à la carte), « unité évolutive » et « unité de soins » incluent, outre l’hébergement bien sûr :

– Téléphonie et câble;
– Stationnement extérieur;
– Logement chauffé et éclairé;
– Personnel de soins 24 h sur 24, 7 jours sur 7;
– Animation et loisirs;
– Insonorisation supérieure;
– Système de surveillance et de sécurité;
– Multitude d’autres services.

Grâce à ces formules inspirées du Club Med, les résidents paient toujours le même montant mensuel et sont à l’abri des augmentations de factures imprévues : une idée qui en a séduit plusieurs. D’ailleurs, les idées géniales ne manquent pas chez Groupe Château Bellevue. « Lorsque nous avons des décisions à prendre et que nous cherchons à innover, nous sommes guidés par les résidents. Ils sont pleinement au coeur de nos priorités. Le résident, c’est pour lui qu’on existe », confie M. Lepage quand il décrit les innovations mises en place

Des appartements pour garder

les couples ensemble Les unités évolutives comptent parmi ces innovations et sont prisées des couples dont l’autonomie diminue. Le concept derrière l’aménagement de ces appartements consiste au maintien des résidents dans la bâtisse où ils sont hébergés. Quand ils avancent en âge, les résidents, comme tout un chacun, peuvent voir leurs capacités décliner. Groupe Château Bellevue y a pensé et a intégré à son offre des unités évolutives où les gens moins autonomes peuvent rester.

Ainsi, après avoir logé dans un appartement régulier, ils ont l’opportunité d’emménager dans ces unités uniques où les soins sont plus nombreux et dont la configuration est adaptée à leur condition. Les couples bénéficient donc des services qu’exige leur situation et, surtout, continuent de vivre ensemble, dans un endroit qu’ils connaissent et apprécient.

Les éléments de distinction du Château Bellevue de Val-Bélair

La construction du Château Bellevue de Val-Bélair, qui abrite 294 appartements, a nécessité un investissement de 65 M$. Les plus hautes normes de sécurité ont été respectées par le constructeur et, conformément à celles-ci, des gicleurs ont été installés partout, de même que des pare-feu séparant toutes les aires communes et privées. Relativement à la sécurité incendie, la norme incombustible a même prévalu. De la sorte, les matériaux utilisés pour la fabrication de la structure de la résidence ont été choisis pour leurs propriétés ignifuges.

Le Château Bellevue de Val-Bélair est, en conséquence, une résidence hautement sécuritaire où il fait bon vivre à l’intérieur comme à l’extérieur. À preuve, ses appartements sont modernes et de bon goût, et 40 % de sa superficie est dédiée aux aires communes, comparativement à 29 % chez la concurrence. Les résidents ont donc le loisir de se rencontrer et d’échanger à leur guise pour briser l’isolement dans lequel ils se replient parfois, faute d’occasions pour le faire. Il était primordial pour l’entreprise non seulement d’offrir aux gens un espace de vie de grande qualité, mais aussi de contribuer à leur bien-être affectif et social. Établi à proximité d’une panoplie de services, de la piste cyclable des Cheminots, au centre du Carrefour de la Bravoure qui regorge de restaurants et de commerces, le complexe jouit en outre d’une localisation idéale.

La journée portes ouvertes du 16 septembre, qui a reçu plus de 1000 visiteurs, a confirmé l’intérêt de futurs résidents pour ce complexe aussi invitant que stratégiquement situé, et au sein duquel la paix d’esprit est à l’honneur. « En réalité, on s’occupe de tout. Un membre du personnel de soins est également sur place en permanence. À cela s’ajoutent l’ambiance conviviale, les nombreux loisirs, les services à portée de main, l’harmonie visuelle des lieux, les hauts plafonds, le service aux tables, les repas préparés par un chef, la piscine, le spa, le billard, les quilles, le cinéma, le golf virtuel, le bistro… C’est ça, la vie de château! », conclut M. Lepage avec le sourire.

 

Texte Julie Marie Dorval
Photos Stéphanie de la Ronde

Inscrivez-vous à l’infolettre

© 2017 - Mon Quartier. Tous droits réservés.

Une réalisation de ICONEM